Juil 9, 2022
Questions répondues À propos de Votre Foot dans le secteur B 2 B

Surnommé « Kalle », Karl-Heinz Rummenigge était une des idoles du foot allemand et l’un des plus emblématiques joueurs de son époque. Et si un joueur incarne plus qu’un autre le refus de la défaite, c’est bien Karl-Heinz Rummenigge. À 21h00 à l’Allianz Arena, c’est une des confrontations les plus chargées de souvenirs dans l’histoire du football qui va avoir lieu. Plus tard, un autre milieu de terrain, plus offensif celui-là, permet à la sélection allemande de briller et remet le football allemand au premier plan après un passage à vide (entre 1998 et 2000). Michaël Ballack est cet autre joueur originaire d’Allemagne de l’Est à être incontournable en sélection et avec son club, au Bayer Leverkusen, avec Kirsten puis à Chelsea, en Angleterre.

La demi-finale perdue de Séville au Mondial-1982, traumatisme fondateur du foot français, celle de Guadalajara quatre ans plus tard, à nouveau perdue… Avec un quart de finale d’Europa League et surtout une demi-finale de Ligue des Champions perdue face au Paris S.G. Même s’il s’impose rapidement comme un titulaire régulier au sein de la formation bavaroise à tout juste 19 ans, il n’est pas présent sur le terrain lors de la finale de la Coupe d’Europe des clubs champions remportée en 1975 face à Leeds UTD (2 buts à 0), Gerd Müller oblige. Les champions du monde français défient l’Allemagne ce mardi 15 juin 2021 à Munich pour une des affiches les plus alléchantes du premier tour de l’Euro, tandis que les tenants du titre portugais affrontent la Hongrie et ses supporters, autorisés en masse au stade.

On le sait, french fortmaillot les supporters de foot belges font partie des meilleurs supporters au monde. L’Olympique de Marseille s’est ensuite remis à gagner en France avec ce titre de Champion de France en 2010 et de ses 3 victoires consécutives en Coupe de la Ligue en 2010, 2011 et 2012. Vértitable club des extrêmes avec son palmarès national de 10 Championnats de France, 10 Coupe de France, 3 Coupes de la Ligue et 3 Trophées des Champions, l’OM peut toujours compter sur le soutien de ses fidèles supporters. Il remporte le titre de meilleur joueur de la compétition et un Ballon d’or en fin d’année bien mérité pour récompense ultime. La légende racontant que l’entraîneur de l’époque, le mythique Helmut Schön, né à Dresde et ses joueurs étaient tellement frustrés par cette défaite que celle-ci leur a servi de leçon pour la suite de la compétition.

Nous en sommes à 1 à 2 dans cette 2e mi-temps au Stade Saint-Symphorien. Son particularisme s’y exprime dans la langue imagée des commentateurs et supporteurs francophones, dont le vocabulaire abonde de belgicismes tels le fameux « coup de coin » (corner) ou la frappe sur « la latte » (barre transversale). Un club qui est lui-même un paradoxe de cette ambivalence entre ce que la plupart des commentateurs pensent de l’est de l’Allemagne et la nouvelle réalité davantage tournée vers le business. Cette homogénéisation leur permettait d’avoir sous la main des joueurs pendant longtemps en créant de l’émulation.

Un système qui ne fait pas que des heureux en Allemagne dans un pays où le « supportérisme » est très présent et l’attachement au club plus important qu’ailleurs avec la règle des « 50% » qui permet aux associations de clubs de garder la main vis-à-vis des investisseurs extérieurs mais qu’importe. L’enceinte est la seule de la compétition, organisée dans 11 stades à travers 11 pays, à ne pas appliquer de jauge de spectateurs par précaution sanitaire. Mais la réunification permet également de voir une réunion entre l’Est et l’Ouest à travers deux symboles du football allemand des années 90. D’un côté un buteur frénétique qui commence sa carrière au Dynamo Dresden avant de devenir un des meilleurs buteurs de Bundesliga. L’OM est un acteur important de l’actualité liée au football national et international.

Le football démontre surtout que l’intégration est un outil bien plus efficace et efficient en permettant à des sportifs de montrer l’étendue de leur talent. En Ligue 2, l’EAG tente de retrouver sa place au sein de l’élite du football français. Dès lors, l’Allemagne de l’Est a toujours eu en son sein de grands noms qui lui permettent de se montrer sur la scène internationale. Mais qui aura permis de montrer à la face du monde que l’Est pouvait largement rivaliser avec l’Ouest. Sacrée championne du monde en 1954, 1974, 1990 et 2014, la sélection allemande fut également couronnée championne d’Europe en 1972, 1980 et 1996. En tout et pour tout l’Allemagne s’est retrouvé douze fois sur le podium de la Coupe du Monde (en 19 participations) et huit fois en finale du championnat d’Europe (en 12 participations).

Pour plus de détails sur fortmaillot fr visitez notre site Web.

More Details